Le Nunchaku

 

 Préambule

Pratiquer les arts martiaux aujourd'hui c'est pratiquer un art de confrontation et de mort... en temps de paix. Cet enjeu, même symbolique, les différencie des autres disciplines où ce qui se joue est de moindre importance. Il est bon de se rappeler d'où viennent les techniques et à quoi elles servent. Il est bon de se dire que nous avons tout le temps de les étudier, tout le loisir d'entendre leur message : respectons la mort pour son caractère définitif, respectons la vie, unique cadeau qui permet tout le reste, respectons les autres qui peuvent être à la fois la vie et la mort. Nés de la violence, les arts martiaux sont aujourd'hui liés à la vie. Leurs rituels et leurs Maîtres ne nous apprennent peut-être que ceci : je respecte la mort, je respecte la vie, je respecte les autres.

 

Le Nunchaku est une des armes les plus renommées et largement utilisés dans le monde des arts martiaux traditionnels. La pratique de cette arme dynamique développe de solides poignets et apporte au pratiquant un certain sens de la coordination, une maîtrise du geste, le sens de l'efficacité et de la précision. Cependant, on ne peut apprécier l'art traditionnel du nunchaku, ou nunchaku-jutsu, à sa juste valeur sans y rechercher une voie spirituelle et mentale (le Do), au delà de la technique pure.

 
- AVERTISSEMENT -

Les techniques décrites ci-dessous sont difficiles et potentiellement dangereuses.

Utilisez de préférence un modèle d'entraînement rembourré.

Les Principes de base

On peut procéder à deux types d'attaque avec un nunchaku :

  • Les attaques circulaires où l'on frappe l'adversaire avec la partie mobile de l'instrument, en exploitant au maximum la force centrifuge de l'arme en rotation.
  • Les coups directs, où l'on frappe l'adversaire, d'une seule branche ou des deux réunies, soit avec la base, soit avec la pointe.

    Présentation d'une technique d'attaque

    Examinons maintenant une technique simple d'attaque qualifiée de " coup fauchant ".

     

     

     

    1. A partir de la position de garde
    2. Exécuter un fauchage en diagonale vers la gauche et vers le bas,
    3. Faire remonter la branche diagonalement vers la droite,
    4. Frapper à la verticale en arrière et vers le bas dans un mouvement ample et circulaire
    5. Enchainer par un mouvement inverse, en avant et vers le haut.
    6. Frapper en diagonale vers la gauche et vers le bas.
    7. Inverser le mouvement et frapper en diagonale vers la droite, puis faire passer la branche libre par dessus l'épaule et rattraper , sans force.

    En guise de conclusion

    Si vous souhaitez approfondir le travail du nunchaku (nunchaku-jutsu), ainsi que celui des autres armes du kobudo (Bo, Kama, Tonfa, Sai et Kai), allez pratiquer dans un dojo.
    Ces instruments sont classés par la législation française comme des armes de 6ème catégorie et ne doivent en aucun cas être porté dans un lieu public.
    Il existe de nombreux traités consacrés au nunchaku, dont l'excellent " cours de nunchaku " du maître TOSHIO TAMANO.

    This site is a member of WebRing.
    To browse visit
    Here.